AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You leave me. I leave you. It's ok.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Burst Of Blue



Féminin Age : 23
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2011

Personnage
Âge:
Points de Combat:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: You leave me. I leave you. It's ok.   Ven 18 Fév - 19:21

    You leave me. I leave you. It's ok.
    [Première réponse à Trigger]




    Burst trottait tranquillement dans le Petit Boisé. Son trot était ample, ses mouvements souples. Elle se déplaçait avec grâce et légèreté mais aussi avec un petit quelque choses qui rendait sa démarche presque féline. Ses naseaux était dilatés, elle avait la tête haute, la crinière au vent. Elle portait sa queue haut en panache, et fouettait de temps à autre l'air de sa queue épaisse. Son adhésion au territoire des Amours l'avait fort métamorphosée. Jamais auparavant elle ne se serait promenée avec cette allure de pimbêche superficielle. Allure qui faisait presque penser à un dandinement grotesque et provocateur dont raffolent les grosses brutes de la place d'entraînement lors de la période des chaleurs. Son regard aussi était changé. Il était à la fois hautain, séducteur, faux, plat, dépourvu de vie, vide. Elle semblait s'être construit un masque, une barrière de protection, une armure, une muraille contre le monde extérieur. Elle avait tellement changé... Elle d'ordinaire pétillante, simple, serviable sans pour autant se faire marcher sur les pieds, extravertie... Ses allures fraîches et qui ne reflétaient qu'une seule chose : la liberté et le bonheur... Son regard flamboyant, dans lequel brillait toujours une étincelle farouche et une grande intelligence... Tout ça avait disparu. Tout n'avait laissé place qu'à un comportement caricatural, stupide, frivole et volage.
    Oh bien sûr elle s'en rendait compte, mais elle faisait comme si elle ne s'en apercevait pas, comme si elle avait toujours été ainsi. Elle avait réussi à se fondre parfaitement dans la communauté à laquelle elle appartenait désormais, imitant, les gestes, l'aspect et le comportement.

    Elle s'était levée de bonne humeur, convaincue que ce jour serait un jour agréable, un bon jour. Un jour normal. Du moins supportable. Bon d'accord, un jour légèrement moins désagréable que tous ceux qui s'étaient écoulés depuis que son histoire d'amour avait mal tourné... Elle avait pour la première fois depuis plusieurs mois quitté le territoire des amours afin d'explorer les contrées environnantes. Elle s'était alors engouffrée dans le Petit Boisé, appréciant l'odeur des pins-odeur qu'elle appréciait tant- qui étaient les maîtres de cet endroit.

    Burst Of Blue ralentit soudainement. un étrange éclat avait traversé son champs de vision. Qu'était-ce ? Sa couleur était bleue, oui, mais qu'est-ce qui est bleu dans la nature hormis le ciel, l'eau et les myrtilles ? La jument revint sur ses pas intriguée et s'approcha doucement de ce qui lui semblait être un bout de pierre bleue. Elle ronfla bruyamment des naseaux, tentant d'impressionner l'étrange chose. Rien n'y fit., ce truc bleu resta en place. Elle avança donc encore, si bien qu'après quelques instants elle se rendit compte avec étonnement que le sol avait lui aussi viré au bleu. Elle s'arrêta, regarda les alentour et prit conscience qu'elle venait de déboucher dans une clairière au sol azuré où les arbres et la végétation semblaient ne point vouloir s'aventurer.



______________________
Revenir en haut Aller en bas
Tempting Trigger

avatar

Masculin Age : 22
Messages : 203
Date d'inscription : 11/02/2011

Personnage
Âge: 4 ans et demi
Points de Combat:
35/60  (35/60)
Relations:

MessageSujet: Re: You leave me. I leave you. It's ok.   Dim 20 Fév - 8:48

on ne peut oublier...
on ne fait que regretter...
le passé nous submerge,
le passé nous entraine
et nous tue.

Un galop souple, léger, rapide, fluide. La silhouette délicatement travaillée d'un étalon à la robe nacrée. Une silhouette qui s'entrecoupait de tâches vertes et brunes, foncées et claires. Une silhouette qui slalomait avec grâce entre les troncs, évitant avec adresse les branches pointues qui vous griffaient la peau et la faisait perler de sang rouge écarlate. Une silhouette qui ne regardait jamais derrière elle et qui fuyait, fuyait loin devant. Une silhouette qui semblait être suivie par une chose invisible... Des remords peut-être ? Des regrets ? Suivie par la honte aussi peut-être ? Oui ça devait être ça... parce que cette silhouette c'était moi !

Je ne savais pourquoi je galopai à folle allure, semblant fuir la mort, semblant vouloir la semer. Je sentais le souffle d'une chose invisible derrière moi et qui se rapprochait, caressant ma croupe de son souffle chaud et amer. Quelle sensation désagréable. Cependant je ne me retournai jamais, ne cherchant pas la raison de ma fuite effrénée. Peut-être que je ne fuyais tout simplement rien... peut-être que j'essayai de me fuir, moi.

Ma course rapide m'amena dans une clairière aux fleures bleutées, aux arbres azurs et aux rochers bleus rois. Je m'arrêtai en sautillant, ronflant avec frénésie, inspirant d'un grand coup l'air frais de cet endroit. Une odeur sucrée, agréable, relevée par une petite touche de je ne sais quoi. Une senteur connue, délicieuse.
Mon cœur se serra. Je n'osai regarder devant moi. Je savais. Je savais. Je la savais là. Elle qui m'avait quitté suite à mon comportement immature. Qu'allais-je faire ? Fuir comme un pauvre poulain apeuré ? Non, je ne pouvais pas. Il me fallait être fort. Je pris mon courage à deux sabots, puisant dans les forces qu'il me restait et je relevai la tête, posant mon regard ébène sur sa silhouette délicate, sur ses courbes agréables, tout en finesse et en douceur. Elle était belle. Belle comme le jour, comme la nuit, comme une rose épineuse. Mon cœur se serra un peu plus, et je senti une douleur atroce parcourir mes muscles avec frénésie. Je ne dis rien. Que devais-je dire ? Je ne reculai pas. Je n'avançai pas non plus. Je restai planté là, dans une attitude neutre, dénuée de toute fierté. Je ne pouvais être fier après ce que j'avais fait. Mais je ne me rabaissai pas non plus dans mon attitude, comme si l'ancien Tempting Trigger était encore en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Burst Of Blue



Féminin Age : 23
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2011

Personnage
Âge:
Points de Combat:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: You leave me. I leave you. It's ok.   Ven 25 Fév - 21:20

    La petite jument observa avec une réelle curiosité les lieux qui l'entouraient. Jamais de sa vie elle n'avait vu pareil phénomène naturel. Elle laissa ses yeux fureter tantôt à gauche tantôt à droite. Elle frappait le sol de temps à autre avec son antérieur, comme pour vérifier s'il était réellement solide. Après quelques temps, alors qu'elle s'apprêtait à s'engager plus loin encore dans la clairière, une odeur connue parvint à ses naseaux. Elle se raidit, sa mâchoire se crispa. Que venait-il donc faire ici ? À peine sortie du territoire des amours, il fallait qu'elle tombe à nouveau sur lui ? La petite jument s'immobilisa. Elle ne savait vraiment pas quoi faire, quelle attitude, quel comportement adopter. Mille et unes idées se bousculaient dans sa tête et fusaient dans des tas de directions différentes. Aller vers lui et lui pardonner, juste comme ça ? Faire comme si rien ne s'était passé ? Oh non ça non alors ! Elle secoua sa tête comme pour chasser cette mauvaise idée, qui pourtant était la première à s'être immiscée dans son esprit. L'ignorer tout simplement et passer à côté en faisant mine de ne pas le connaître ? Hmmm...Moyen. L'attaquer et lui hurler dessus, l'insulter et le maudire pour ce qu'il a fait ?... Non. De toute façon les juments n'ont nullement le droit de hausser le ton envers un étalon, qui plus est un étalon du Point d'Eau. Mais ça... Au pire Burst s'en moquait, ce qu'elle craignait le plus c'était les représailles. Trigger était fort, très fort... Il suffisait qu'il lève un sabot sur elle et elle pourrait faire ses prières... Que faire ?
    Oh et puis pourquoi se tracassait-elle tant pour un étalon qui lui avait causé tant de peine ? Elle était passée à autre chose, il fallait qu'elle le montre, qu'elle se créer une façade sobre et sereine, avec même quelque chose de joyeux dans l'expression afin de lui faire croire à un équilibre de vie retrouvé à un bonheur nouveau. Oui, c'est ce qu'elle ferait ! et en passant elle demanderait quelques nouvelles de Black et de Peach...
    Burst avança quelque peu, afin de faire face à Tempting Trigger. Elle avança vers lui d'un pas calme, tranquille. Celui-ci la dévisageai sans mot dire. Il ne cilla pas, et ses yeux ne trahissait aucune émotion. La jument grise parla alors la première.

    " Bonjour Tempting Trigger "


    Elle l'appela par son nom complet, afin de marquer la distance, de montrer que ce n'était plus "comme avant", quand elle le surnommait Trig' ou encore Tempting. Son ton était celui de la conversation avec une pointe de froideur, à peine perceptible. Cependant, elle se reprit rapidement et afficha un air tranquille, presque détaché.


______________________
Revenir en haut Aller en bas
Tempting Trigger

avatar

Masculin Age : 22
Messages : 203
Date d'inscription : 11/02/2011

Personnage
Âge: 4 ans et demi
Points de Combat:
35/60  (35/60)
Relations:

MessageSujet: Re: You leave me. I leave you. It's ok.   Sam 26 Fév - 16:44

Elle avançait vers moi de sa démarche délicate. Elle s'appochait lentement comme un prédateur en quête de sa proie. Elle semblait ne pas hésiter. Je m'enivrai de son odeur agréable, j'imprimai sa silhouette divine dans mes yeux pour ne jamais l'oublier. Un instant je me mis à regretter la folie que j'avais faite. Folie que j'avais réalisé par mal être. On dit que les gens mal dans leur peau font n'importe quoi. J'ai fais n'importe quoi. J'ai brisé sa confiance, j'ai brisé notre amour. Tout était de ma tout et tout l'est encore.

Elle me salua de sa voix mélodieuse comme on me salue quand on me connait pas. Mon cœur se serra, rapidement, avec force et détermination si bien que le mal que causa ce resserrement me fit trembler de douleur. J'avais envie d'exploser, d'imploser, de fuir, de crier, de crier mon ma douleur. Mais ça ne servirait à rien. On dit qu'il faut oublier. Moi j'arrive pas à oublier... à L'oublier...

Je plongea mon regard dans ses yeux ébènes, essayant de lire quelque part qu'elle me regrettait aussi. Mais je ne trouvais rien qui ne me satisfasse dans ses yeux noirs.Je me concentrai quelques secondes pour que ma voix ne soit pas tremblante et je répondis à mon tour à sa salutation, d'une voix agréable.

« Bonjour. »

J'hésitai à continuer. Je ne l'avais pas appeler par son nom car l'appeler autrement que je l'avais toujours appeler me causerait trop de souffrances. Je pris mon courage à deux sabots et continuai :

« Tu... Tu vas bien ? »

Je n'étais pas très assuré. J'avais peur d'elle, de sa réaction. J'avais envie d'avancer, d'enfouir mes naseaux dans ses crins soyeux, de m'enivrer de son odeur délicate et d'oublier tout ce qui s'était passé. Mais je ne pouvais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Burst Of Blue



Féminin Age : 23
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2011

Personnage
Âge:
Points de Combat:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: You leave me. I leave you. It's ok.   Jeu 10 Mar - 22:29

[désolé du retard :S]
    Burst ne cilla pas lorsqu'elle remarqua le ton peu assuré de Tempting. Elle ne s'essaya même pas à deviner ses pensées. Elle le connaissait bien, trop bien même. Elle avait peur qu'en essayant de déchiffrer ses pensées elle tombe sur de la haine, du mépris... Mais que disait-elle au juste ? Elle ne le connaissait pas si bien que ça, la preuve, il l'avait trompée, trahie, délaissée ! Oh non, il ne faut pas se leurrer, elle l'avait senti, elle l'avait vu venir... Ils avaient commencer par ne plus se parler que rarement, les mots doux s'étaient évaporés, ils ne répondaient qu'à demi-mots... Elle avait bien vu qu'elle commençait à le perdre... Mais elle fermait les yeux, elle se persuadait que ce n'était que le fruit de son imagination, qu'elle se faisait des idées que tout rentrerait dans l'ordre... Oui c'est cela...
    Burst failli se trahir en affichant des signes de nervosité, mais elle se retint de justesse. Toutefois, un éclair sombre passa dans son regard et un tic agita le coin de sa lèvre. Alors qu'elle avait jusqu'à présent évité de croiser le regard de Tempting Trigger, afin de ne pas décomposer le masque de sérénité qu'elle affichait, ce dernier plongea ses yeux dans ceux de la jument. Burst Of Blue ne réussi à le soutenir qu'une fraction de seconde, puis fuit son regard. Elle détourna les yeux, lâchement. Elle n'avait pas le courage, non. Bien qu'elle se persuadât qu'elle ne l'aimait plus, qu'elle haïssait, qu'elle avait tourné la page, au fond d'elle même, elle l'aimait encore. Aussi, elle avait peur de retomber sous le charmer, de succomber, de tout recommencer comme avant et faire comme si rien ne s'était passé. Oui et perdre toute sa dignité, se laisser aller sans résister. Elle baissa les yeux et fixa le sol en se mordant la lèvre. Il fallait qu'elle se reprenne. Elle releva la tête et fixa un point situé entre les deux oreilles de Tempting Trigger. Oh sa voix... Elle faillit fondre... Cela faisait si longtemps qu'elle ne l'avait plus entendue ! celui lui paraissait être une éternité ! Elle se rabroua intérieurement. Vous aussi vous avez parfois un peu l'impression d'avoir deux personnes en vous, deux cerveaux, d'être un peu schizophrène sur les bords ? Bien, c'est ce qu'était en train d'éprouver la petite jument grise. À la question de l'étalon, elle vit rouge. *Bien sûr que non je ne vais pas bien qu'est-ce que tu crois ? Tu oses encore me poser la question ? Après ce que tu m'as fait ? Pour rappel, mon cher et tendre est parti batifoler avec une autre, mon fils me hait et je n'ai aucune nouvelle de ma fille. Je n'arrive pas à oublier, ni à tirer un trait sur le passé. Mes journées sont vides. Vides d'activités, mais mon cerveau est en action 24h/24, mes pensées tourbillonnent dans mon esprit, je ne sais que faire !...*

    " Tout vas très bien, la vie continue son cours..."

    Elle voulait clairement lui faire comprendre qu'avec ou sans lui, cela ne changeait rien, et elle n'était nullement affectée de leur rupture. Après un cours instant de silence durant lequel elle posa son regard sur l'horizon, elle lui retourna innocemment la question. Innocemment, enfin seulement en apparence...

    " Et toi tu vas bien ? "

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You leave me. I leave you. It's ok.   

Revenir en haut Aller en bas
 
You leave me. I leave you. It's ok.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leave the pain behind and let your life be your own again ♥ THYBALT & HEIDI
» 02. You can leave your hat on
» the life may leave my lungs but my heart will stay with you (azazel)
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» PEOPLE ALWAYS LEAVE (15/03 14h55)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Northern Journey :: TERRITOIRES DU TROUPEAU :: ►    L a    C l a i r i è r e    a u    B l e u    S o l-
Sauter vers: